Méfiez-vous des non-payeurs

Méfiez-vous des non-payeurs

Hier, j’ai reçu un mail d’une rédactrice qui m’informait qu’un client sur Bulldoz ne payait pas les prestations commandées et que des rédacteurs ont du faire appel à des entreprises de recouvrement pour obtenir leur argent. Les non-payeurs sont des personnes méprisables et ce genre d’histoire me donne envie de leur cracher à la figure.

Une solution simple pour se débarrasser de ce non-payeur serait de bloquer son compte, mais ce n’est pas du tout une bonne idée.

Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Une réponse technique ne permet pas de lutter contre les non-payeurs, bien au contraire, elle leur permet de s’améliorer. Le seul moyen de lutter effacement contre eux est d’avertir les prestataires.

Le calcul de la rentabilité pour un non-payeur

Personnellement, j’ai des valeurs morales : je respecte le fruit du travail des autres. Si je commande une prestation à une personne, je dispose déjà de l’argent pour la payer et elle recevra son paiement rapidement.

C’est triste, mais tout le monde n’a pas ce type de valeurs. Certaines personnes sont prêtes à tout pour s’enrichir rapidement et le pillage du travail des autres est un moyen simple d’y parvenir.

Je pense que les non-payeurs se posent 2 questions pour décider de se lancer dans une escroquerie :

1) “Si je commande des prestations avec un faux compte, qu’est-ce que je risque ?” Réponse : quasiment rien.

Hélas, à la différence d’un voleur dans un supermarché, un non-payeur sur le web peut facilement masquer son identité et ne pas être inquiété “physiquement” après avoir commis son vol.

2) “Combien de temps faut-il pour trouver un prestataire qui acceptera de me fournir des prestations sans être payé ?”

La réponse dépend du niveau de méfiance des prestataires : plus les prestataires seront méfiants, plus il sera difficile pour le non-payeur de trouver des victimes et moins son “travail” sera rentable.

Aucun moyen technique de détecter à l’avance un non-payeur

Il n’existe aucun moyen technique de s’assurer à l’avance qu’un client est honnête.

Si un non-payeur est détecté et que je bloque son compte, il n’aura besoin que de quelques secondes pour en ouvrir un nouveau.

Bloquer un compte améliore les “compétences” d’un non-payeur

Ça peut paraitre paradoxal, mais bloquer un compte est une information précieuse pour une personne malhonnête car il comprend alors mieux le fonctionnement de la plateforme : “J’ai fait telle action et je me suis fait bloqué, il faut donc que je sois plus malin et que je trouve un moyen de contourner cette protection”.

Il peut alors affiner ses stratégies pour être plus discret. Chaque blocage de compte rend les non-payeurs plus “compétents”.

Et plus une personne malhonnête a une stratégie subtile, plus elle a les moyens de voler des montants importants aux prestataires.

Bloquer les comptes des non-payeurs sur Bulldoz est donc le meilleur moyen d’avoir des non-payeurs de plus en plus aguerris.

Avertir les prestataires

Il serait facile et valorisant pour moi de dire aux prestataires de Bulldoz que je travaille activement pour assurer leur sécurité, en mettant en place des systèmes de protection sophistiqués contre les non-payeurs. Non seulement ce serait un mensonge (il n’existe pas de moyen technique de savoir si un client est honnête), mais ce serait surtout la meilleure manière de faciliter la tâche des non-payeurs :

  • Plus les prestataires se sentiront en sécurité sur Bulldoz, moins ils se méfieront des non-payeurs et plus ils seront des proies faciles. Les non-payeurs pourront alors leur voler du travail sans difficulté.
  • A l’inverse, moins les prestataires se sentiront en sécurité sur Bulldoz, plus ils se méfieront des non-payeurs et moins ils seront des proies faciles. Le “travail” des non-payeurs sera alors plus difficile et il sera moins rentable. Si un non-payeur ne “rentabilise” pas son “travail” il stoppera de lui-même son activité.

La solution contre les non-payeurs n’est donc pas technique mais humaine.

Soyez donc bien conscient qu’il y a des non-payeurs sur Bulldoz (comme partout), et n’hésitez pas à avertir les autres prestataires sur les réseaux sociaux, dans les groupes privés, sur les forums… Plus les prestataires seront en alerte, moins il y aura de non-payeurs.

Quelques conseils supplémentaires pour éviter les non-payeurs

  • Soyez toujours en alerte : le pillard n’est pas loin.
  • Avant d’accepter un travail, renseignez-vous sur votre client et discutez avec lui pour évaluer ses valeurs morales.
  • Soyez le plus clair possible sur les modalités de paiement :
    • Quel sera le moyen paiement ? Virement, Paypal…
    • Quel est le délai de paiement ? Le jour même, une semaine, 30 jours fin de mois… Plus le délai annoncé est long, plus il faudra vous méfier.
    • Qui effectuera le paiement ?
  • N’hésitez pas à demander un acompte si un client vous demande une prestation importante.
  • Soyez ferme et refusez de travailler pour une personne qui n’a pas déjà réglé une facture.
  • La confiance ne se décrète pas, elle se construit petit à petit. Lisez cet article à ce sujet.
  • Refusez les tests gratuits, les non-payeurs en raffolent. Lisez cet article à ce sujet.
  • Un client en retard de paiement n’est pas forcément malhonnète, il est peut-être mal organisée, en vacances, malade… Lisez cet article à ce sujet.