Qu’est-ce qu’un entrepreneur sur Bulldoz ?

Qu’est-ce qu’un entrepreneur sur Bulldoz ?

Sur Bulldoz, la définition d’entrepreneur est très large : il s’agit d’une personne qui prend l’initiative de vendre un produit ou un service pour gagner de l’argent.

Qui est entrepreneur ?

Pour Bulldoz, chaque personne peut devenir entrepreneur à certains moments de sa vie, sans forcément en avoir conscience.

Voici quelques exemples de personnes qui sont entrepreneurs selon la définition de Bulldoz :

  • Un chef d’entreprise qui tente d’innover.
  • Un étudiant qui propose de garder des enfants pendant une soirée.
  • Un retraité qui entretient le jardin de ses voisins.
  • Un salarié qui poste une petite annonce sur le web afin de vendre un objet dont il n’a plus l’usage.
  • Un fonctionnaire qui fait du co-voiturage payant.
  • Une mère au foyer qui fabrique des doudous personnalisés.
  • Un chômeur qui donne des cours particuliers…

Ce n’est donc pas seulement un chef d’entreprise, tout le monde peut devenir entrepreneur pendant quelques minutes. Pour Bulldoz, être entrepreneur n’est donc pas un statut officiel et permanent, c’est avant tout une initiative personnelle.

Qui n’est pas entrepreneur ?

Parfois, certaines personnes se considèrent comme étant des entrepreneurs, mais elles n’entrent pas dans la définition de Bulldoz :

  • Un chef d’entreprise qui ne prend pas d’initiatives et qui se contente de faire tourner son entreprise.
  • Un PDG qui perçoit un salaire ou une rémunération fixée à l’avance.
  • Un bénévole qui prend bel et bien une initiative personnelle, mais qui ne souhaite pas en tirer de l’argent.
  • Un voleur qui agit pour gagner de l’argent, mais ne conclut pas une vente.
  • Un escroc qui vend un produit ou un service, mais trompe ses clients sur la qualité…

Différents niveaux d’entreprenariats

Dans la vie, rien n’est tout blanc, ni tout noir. C’est la même chose avec l’entreprenariat, il y a différentes nuances.

Par exemple,  un étudiant qui fait du baby-sitting en passant par une entreprise intermédiaire, n’est pas vraiment un entrepreneur car :

  • Il ne trouve pas lui-même ses clients.
  • Il ne négocie pas librement ses tarifs avec le client final.

L’entreprise intermédiaire lui offre plus de clients et de sécurité (garanties de paiement, assurance, cotisations sociales…), mais il gagne moins d’argent et dispose de moins de libertés. Souvent, l’entreprise intermédiaire interdit à l’entrepreneur de travailler en direct avec les clients.

Cet étudiant est donc plus un salarié à temps partiel qu’un entrepreneur (ceci n’est pas un jugement de valeur, simplement un constat).

Les entrepreneurs sans scrupules

Certains entrepreneurs ont une activité néfaste pour la société, c’est par exemple le cas :

  • Des dealers de drogues, qui vendent des produits mortels à leurs clients.
  • Des pirates informatiques qui proposent de détruire les systèmes informatiques de concurrents.
  • Des rédacteurs de faux avis clients, qui trompent les futurs clients.
  • Des vendeurs de « Likes » sur les réseaux sociaux, dont l’activité permet de manipuler les internautes.

Bien que ce type de personnes soient des entrepreneurs, Bulldoz ne cautionnent pas du tout leurs activités.

Et les femmes ?

Évidemment, les femmes sont aussi des entrepreneuses, vous pouvez relire tout cet article en mettant les mots masculins au féminin, ça fonctionnera tout aussi bien 🙂